À l'Assemblée nationale 

Question au gouvernement : « Défendons auprès du Planning familial une vision universelle des droits des femmes »

8 October 2019

Lors de la séance de questions au gouvernement, ce jour, j’ai interpellé la ministre des Solidarités et de la Santé au sujet des dispositions qui seront soumises au vote lors du prochain Congrès du Planning familial :

Le 26 septembre, Charlie Hebdo dévoilait en exclusivité le document de synthèse qui sera soumis au vote lors du prochain congrès national du Planning familial.

Dans ce document, la disposition n°14 propose de retirer le terme « laïcité » de la charte de l’association.

Une proposition à interpréter à l’aune du document dans son intégralité. Dans l’une des orientations soumises au vote, l’on peut par exemple lire que « l’universalisme exclut des personnes en raison de leurs croyances religieuses ».

« Qu’est-ce qu’un féminisme qui ignore totalement la race et la classe ? », voilà ce sur quoi s’interrogent les auteurs qui suggèrent d’adopter une grille de lecture qualifée d’« intersectionnelle » et invitent, entre autres choses, « à travailler sur la blanchité [du] mouvement », reprenant à leur compte un discours racialiste.

Si je vous interpelle à ce sujet, c’est parce que je sais combien le rôle du Planning familial a été, et demeure, absolument essentiel dans l’émancipation des femmes et la défense de leurs droits.

La réalité c’est que ces propos sont graves car, s’il remettait ainsi en cause la conception universelle des droits des femmes, le Planning familial validerait un discours relativiste, dont on peut imaginer les conséquences pour la cause féministe.

Rappelons-nous qu’en septembre 2018, l’antenne marseillaise du Planning avait refusé de condamner l’excision, préférant défendre le « libre choix ». S’il s’agissait alors d’un cas isolé, avec ces intentions, qu’en sera-t-il demain ?

Madame la ministre, nous vous savons attachée au Planning familial, dont les missions d’utilité publique sont subventionnées par l’Etat. À ce titre, pouvez-vous nous assurer que le gouvernement défendra auprès de ses instances la nécessité d’une vision universelle de la cause des femmes ?

Question au gouvernement

[Question au gouvernement] ? Lors de la séance de questions au gouvernement, ce jour, j'ai interpellé la ministre des Solidarités et de la Santé au sujet des dispositions qui seront soumises au vote lors du prochain Congrès du Planning familial. Citons, pour exemple, la proposition qui est faite de retirer le terme "laïcité" de la charte de l'association, ou l'orientation qui suggère de préférer une approche intersectionnelle du féminisme plutôt qu'une vision universelle. Si je m'en inquiète, c'est parce que je sais combien le rôle du Planning familial a été, et demeure encore aujourd'hui, absolument essentiel dans l'émancipation des femmes et la défense de leurs droits.? Je vous invite à découvrir cette question en vidéo ⤵

Publiée par Nathalie Avy-Elimas sur Mardi 8 octobre 2019